Ce forum met en lien les femmes qui ont recours à la Fécondation In Vitro et au traitement médical qui l'accompagne
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
SOYEZ LES BIENVENUES SUR NOTRE FORUM FIVSOLIDARITE, AIDONS-NOUS LES UNES LES AUTRES POUR QU'UN JOUR NOUS PUISSIONS REALISER NOTRE RÊVE.

Partagez | 
 

 "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
elebasi



Messages : 1749
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 47
Localisation : 33

MessageSujet: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Dim 31 Jan 2010 - 16:32

Effectivement, le grand débat toujours aussi passionné et passionnant; dirons nous a nos enfants leurs origines génétiques dans les cas de dons de gamètes?

ce sujet revient régulierement, et afin que tout le monde puisse en profiter, je vous propose qu'on en parle dans un post a part, car il devient tres dur de retrouver nos différents etats d'ame dans nos tonnes de papotages!
Revenir en haut Aller en bas
lavieestbelle



Messages : 272
Date d'inscription : 13/07/2009
Age : 49
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Dim 31 Jan 2010 - 18:57

Chacun est libre de faire ce qu'il veut mais ce qui revient souvent dans les conférences qui sont faites sur le sujet, c'est qu'en réalité, il est très compliqué de ne pas le dire car le secret est très difficile à garder :
- Chez le médecin, vous et plus tard votre enfant quand il sera adulte, devra dire quels sont les antécédents de maladie dans la famille et donc on ne connaît pas les antécédents en cas de don, c'est dur de mentir sur les antécédents à un médecin, l'enfant peut entendre ce qu'on dit au médecin et que dira t-il lui-même aux médecins plus tard ?
- Il faut avoir gardé un secret total et ne l'avoir dit à personne car une personne extérieure peut révéler le secret à l'enfant, ce qui est traumatisant si il est révélé après des années de secret
- Un des membres du couple peut être tenté de lever le secret auprès de l'enfant sans que l'autre membre du couple le sache et cela peut créer des problèmes oedipien d'après les psy

Pour ce qui est de dire la vérité, j'avais entendu un enfant né du don dire deux choses :
- d'une part qu'il fallait bien dire que les parents avaient tenté de faire un enfant naturellement en faisant l'amour sinon l'enfant peut s'imaginer qu'il y a pas eu recours au don car les parents ne faisaient pas l'amour
- d'autre part, à l'adolescence, le questionnement sur le don de gamètes rentre en résonance avec le questionnement de l'adolescence sur qui je suis d'où je viens et le roman familial freudien.
Revenir en haut Aller en bas
elpida92



Messages : 2284
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 48

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Lun 1 Fév 2010 - 11:31

lavieestbelle a écrit:
Chacun est libre de faire ce qu'il veut mais ce qui revient souvent dans les conférences qui sont faites sur le sujet, c'est qu'en réalité, il est très compliqué de ne pas le dire car le secret est très difficile à garder :
- Chez le médecin, vous et plus tard votre enfant quand il sera adulte, devra dire quels sont les antécédents de maladie dans la famille et donc on ne connaît pas les antécédents en cas de don, c'est dur de mentir sur les antécédents à un médecin, l'enfant peut entendre ce qu'on dit au médecin et que dira t-il lui-même aux médecins plus tard ?
- Il faut avoir gardé un secret total et ne l'avoir dit à personne car une personne extérieure peut révéler le secret à l'enfant, ce qui est traumatisant si il est révélé après des années de secret
- Un des membres du couple peut être tenté de lever le secret auprès de l'enfant sans que l'autre membre du couple le sache et cela peut créer des problèmes oedipien d'après les psy

Pour ce qui est de dire la vérité, j'avais entendu un enfant né du don dire deux choses :
- d'une part qu'il fallait bien dire que les parents avaient tenté de faire un enfant naturellement en faisant l'amour sinon l'enfant peut s'imaginer qu'il y a pas eu recours au don car les parents ne faisaient pas l'amour
- d'autre part, à l'adolescence, le questionnement sur le don de gamètes rentre en résonance avec le questionnement de l'adolescence sur qui je suis d'où je viens et le roman familial freudien.
je suis tout à fait d'accord avec tous ces arguments et puis je n'aime pas les secrets et mon mari non plus! Pourtant, comme me l'a dis la psy qd je suis allée la voir pour m'aider à mieux éclairer ce sujet, quelle qu'elle soit la position dessus l'essentiel c'est que les receveurs de don aient bien accepté l'acte du don et qu'ils soient bien dans leurs peaux sans complexes et préjugés dessus car c'est ça le plus important. Sinon même un grand secret jamais devoilé si la personne n'est pas bien dans sa peau et au fond a des pb avec ce choix ben l'enfant va sentir qu'il y a qqch qui va pas et idem même si on le dit à l'enfant dans les meilleurs prétentions pour ne rien dissimuler ben si nous-mêmes on n'est pas bien avec ce choix l'enfant va mal le prendre. Donc pour moi résultat de tout ça : le plus important c'est l'acceptation du don!!!

bonne réflexion à tous et à toutes!


Dernière édition par elpida92 le Mer 3 Fév 2010 - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
elebasi



Messages : 1749
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 47
Localisation : 33

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Lun 1 Fév 2010 - 12:08

Je compléte en disant que cette décision n'est jamais fixée; avant d'etre enceinte grace au don, je pensais ne surtout jamais rien dire a personne, ça sera mon secret et je ne veux pas que mon enfant le sache ( peur du rejet plus tard...)
Maintenant, que les ai portés, que je sais avec mes tripes que "c'est moi qui les ai fait" (!), je suis bcp plus ouverte a une autre reflexion... L'idée de leur dire un jour toutes ces épreuves, tous ces efforts, tout ce que j'ai vécu pour enfin les avoir, je trouve aussi que c'est une superbe preuve d'amour , que j'aimerais qu'ils sachent...
Mais je crois que si on doit en parler, ça sera sur le meme ton que le don de sang que j'ai eu pour pas mourrir, le don de lait maternel dont ils ont bénéficié dès leur naissance, bref un don magique d'une ou plusieurs personnes qui permet de continuer ta vie, sans pour autant avoir un lien...
Revenir en haut Aller en bas
Eléo



Messages : 1067
Date d'inscription : 07/01/2010
Age : 49
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mer 3 Fév 2010 - 15:10

Je suis partisane de ne faire aucun secret, pas de mensonge originel : il n'y a rien de répréhensible au désir d'être mère ou père. Et tout ce cheminement fera partie de l'histoire de l'enfant.
Mais chacun doit suivre son intuition, faire comme il croit juste de faire !
Revenir en haut Aller en bas
Nanie Bumble Bee



Messages : 12
Date d'inscription : 10/01/2010
Age : 46
Localisation : 56

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Sam 6 Fév 2010 - 21:09

Moi aussi, je suis partisane de la vérité...
d'autant que je trouve que notre combat pour mettre ces enfants au monde, tous ces obstacles, toutes ces angoisses, tous ces chagrins, toute cette attente, eh bien, ça ne peut que montrer à quel point on les a désirés...
alors, forcément, à un moment donné, on a forcément droit au traditionnel "mais j'ai pas demandé à être là"... certes! mais ceux qui ont obtenu une grossesse naturellement y ont droit aussi!
moi, je trouve qu'on peut être fière de notre combativité et de notre persévérance
Revenir en haut Aller en bas
COCOWIN



Messages : 933
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Dim 28 Fév 2010 - 17:41

Moi je suis pour le secret.


ça n'est pas parce que l'on a galéré pour les avoir que nos enfants seront plus heureux que les autres?

Le don est anonyme alors je mettrai un doute dans la tete de mon enfant et jamais jamais je ne pourrai apaiser ses demandes sur ses origines? c'est terrible pour moi? à une certitude : ma maternité, mon allaitement je vais poser des doutes pour tjrs?



si je me tais c'est par AMOUR ! je l'aime trop pour la faire souffrir !

J'ai préparé une jolie histoire mélangeant le vrai (elle a été conçu en rt lors d'un voyage et on ira là bas avec ma chérie visiter le pays !) et le modifié et je me dis que l'on ment de toute manière avec l'existence du Père Noel (notamment et aussi pour plein de choses "et oui c'est bien 30 secondes pour courrir le 60 Mètres ! tu feras mieux la prochaine fois!) on ment pour faire rêver les enfants alors je continuerai le mythe du Père Noel pour sa vie. De toute manière personne dans ma famille ne sait et je vous jure que tout le monde me dit que ma Ju a mes yeux!!!! Elle est acceptée, aimée et pour rien au monde je ne veux perturber cet équilibre!

Quant aux histoires d'antecedants familiaux oui certes mais des tas de gens ne savent pas que tonton charlie avait du diabète et font des analyses pour en trouver ou pas?

Mon seul désir: le bonheur de mon enfant et c'est mon sein qui la réconforte pas celui de la donneuse (que je remercierai toute ma vie! cette gamine de 20 ans! l'age des mes nièces...................................) c'est moi qu'elle réclame quand elle ne va pas bien, c'est moi qui me lève la nuit pour la bercer!


Je suis sa maman et personne d'autre.

C'est ma vérité!!!!!!!!!!!!!!Elle est heureuse et je veux seule porter le poids du silence pour qu'elle soit équilibrée et ne passe pas par les fauteuils de psy pour la raison de son origine. Il y a tant de choses incertaines dans la vie! Je ne veux pas en rajouter.L'adolescence lui apportera son lot de doutes existentiels et ça suffira.




bisous


une maman aimante!
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Papy


Messages : 1688
Date d'inscription : 24/04/2009
Localisation : 92100

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Dim 28 Fév 2010 - 18:34

En ce qui nous concerne, Aline et moi, c'est à une virgule près l'avis de Cocoju..
En résumé, pourquoi aller créer un problème la ou il n'y en a pas! De toute façon, l'enfant qui pourrait un jour, sachant que tu n'es pas sa mère ou son père biologique, te lancer à la figure "d'abord t'es pas ma vraie mère" ou quelque chose d'approchant, ne pourra jamais trouver qui étaient les fournisseurs de graines! Mais c'est notre avis et ça n'engage que nous!
Bisous

_________________
Des femmes comme vous mes amies méritent le plus profond des respects. Je suis fier et honoré d'être votre ami.
Revenir en haut Aller en bas
http://fivdoremifasol.forumactif.org
JOYCE



Messages : 433
Date d'inscription : 03/01/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 2 Mar 2010 - 0:32

L'avis de Cocowin est aussi le mien avec zhom. C'est surtout par rapport à la curiosité parfois mal dirigée des ados d'aujourd'hui. Rien que de penser que l'enfant pourra se torturer pour commencer à faire de recherches impossibles dans le but de trouver le géniteur inconnu, rien qu'à penser que si un jour, comme c'est le cas pour certains parents, les relations deviennent tendues entre nous et l'enfant, que ce dernier mettent en avant le fait qu'il n'est pas issu de mon ovule et rien qu'à penser à toutes la souffrance que j'ai et suis entrain d'endurer pour avoir ce petit autre moi-même, pour rien au monde je ne voudrai mettre dans sa tête un idée de partage. Alors pourquoi nous battons nous pour les traits de ressemblance entre la donneuse (le donneur) et nous ?
Je suis sûre que nos généreuses fées aussi nous comprendront car elles se doutent bien malgré tout que nous leur devons notre bonheur.

Le seul élément qui me mettait un doute dans la tête ce sont les antécédents de santé, mais entretemps si je considère mon cas, ma mère a été diagnostiquée un diabète le jour de sa mort et mon père hypertension, je n'ai ni l'un ni l'autre mais aussi du vivant de ma mère on n'avait jamais su qu'elle était diabétique et donc jamais de ma vie je n'ai signalé sur ma fiche cet antécédent.

Ceci est un avis personnel bien sûr qui peut aussi être motivée par la culture et l'environnement dans lequel je vis, raison pour laquelle je ne dis pas que c'est le meilleur choix.
Revenir en haut Aller en bas
boboflore



Messages : 59
Date d'inscription : 01/05/2009
Localisation : 94

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 2 Mar 2010 - 0:51

Nous sommes pour le secret
A force de voloir "tout" dire aux enfants, on les perturbe plus qu'autre chose
nous sommes ses PARENTS point barre
et elle a été concu comme tous les enfants
pourquoi lui faire comprendre qu'elle est differente? pour la perturber? de toutes les facons elle ne trouvera jamais sa mère biologique, alors pourquoi l'embeter avec ça???
tout le monde trouve que ma fille me ressemble et n'a rien de son père!!!!!!!!!! le pauvre c'est pourtant sa "graine" qui a fécondé l'ovocyte............ comme quoi, j'ai vraiment raison de dire que c'est NOTRE fille
Revenir en haut Aller en bas
Corbara2006



Messages : 2
Date d'inscription : 02/03/2010
Age : 43
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 2 Mar 2010 - 9:52

Hello les filles,

merci pour tous ces messages je vois que les avis sont partagés. De mon côté je commence seulement à me poser toutes ces questions sur le don car il est probable que nous passions par là aussi. Je vois cela comme une chance immense. Mais c'est vrai qu'il y a cette question de dire ou ne pas dire...

Pour ce qui est du secret à priori je me dis qu'il est très diffcile de garder un secret. Surtout que de notre côte notre entourage est au courant de nos difficultés à avoir un enfant.

Je crois à priori que voudrais le dire à l'enfant, lui expliquer combien il a été désiré, que ce don a été magnifique. De toutes façons sans ce don ni nous il ne serait pas là du tout, juste une cellule morte. Pas de vis possible. IL n'aurait jamais existé.

Ce qui est important c'est d'être soi-même à l'aise avec le don avant tout.

Ensuite c'est vrai que je ne voudrais pas que mon enfant soit stigmatisé dès sa naissance, que les gens le sachant le regardent comme une bête crieuse. Ca je ne le voudrais pour rien au monde. Mais comment éviter cela? En le disant des mois après la naissance? Pour éviter ce côté de curiosité autour du berceau? Le dire quand personne ne se poserait jamais la question, verrait juste un enfant heureux?

Je ne sais trop que penser et relance le débat sur : à qui le dire dans son entourage?

Merci les filles !
Revenir en haut Aller en bas
COCOWIN



Messages : 933
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 2 Mar 2010 - 11:27

HELLO


Je vais ajouter une réflexion bien terre à terre.

Sachant qu'il y a parmis vous des personnes ayant déjà des enfants BIO: le fait de dire qu'il y a eu don pour leur frère ou soeur, peut être un facteur declanchant de problèmes au moment des successions car on sait bien qu'à ce moment là meme si ça n'est pas vos enfants ou vos parents qui ont des problèmes avec le don, ça peut venir d'un concubain ou autre.

Je veux dire que oui il y a des moments où la nature humaine est bien moche et que des réflexions du genre "ah oui mais pourquoi il hérite? il n'est pas de notre famille?". Je ne sais que trop que tout le monde il est pas beau tout le monde il est pas gentil.

Ma fille est aimée au meme titre que tous les membres de ma famille et ça me semble VITAL et moi je pense essentiellement à l'avenir ; à celui où je pourrais avoir disparu (et oui on n'est pas éternel) et où elle aurait besoin de faire partie d'un clan, de bénéficier de la solidarité d'une famille : la mienne !La sienne.

Je ne veux pas qu'un jour on lui dise mechamment que c'est une batarde et qu'on diste des trucs du genre "oui elle est nerveuse car ils sont nerveux dans ces pays là ....." et qu'on la regarde comme une bête de labo (on sait bien que sur le coup de la colère des choses méchantes et blessantes sont dites et je ne veux pas de ça! Ses défauts et qualités seront les siens et pas ceux de sa "conception").


C'était TERRE A TERRE COCO (bien ancrée dans la réalité de la vie et de la nature humaine ceci étant pas aigrie !!!!!!!!!!!!!!du tout, juste réaliste d'une réalité que je déplore mais qui néanmoins existe et il faut faire avec)


bisous
COCOJU


Ah............j'oubliais..................

la majorité d'entre nous a la quarantaine bien sonnée ou non et nos progénitures sont déjà des "enfants de vieux" (moi je suis un fossile ici.....) alors ils auront déjà ça à gérer (euh nous aussi....) dans leur vie et c'est bien suffisant.


Et oui on essuie les plâtres les filles, on oeuvre pour ouvrir la brêche de la maternité tardive et assistée mais en ce qui me concerne je ne tiens pas à passer pour "une marginale" car je le suis suffisamment sans le souhaiter dans bcp de domaines....

Quant à "le" dire, s'il y avait assez de recul pour connaître les conséquences de cette vérité, oui je prendrais éventuellement le parti de la vérité. Mais mon bb n'est pas un cobaye.

Ceci étant, j'ai gardé tout tout tout ce qui concerne le don (en lieux sûr chez ma meilleure amie) et si un jour il fallait "le" dire, j'aurais tout pour etayer mes dires. Sachant que de toute manière ma réponse sera "c'est par amour et pour te protéger que j'ai agi de la sorte" mais pour l'heure je laisse ma fille grandir dans la sérénite dûe à la certitude.


Mais je pense aussi que "le" dire ça fait du bien à nous en premier car ça décharge bien notre conscience......pas nécessairement celles des autres..........à qui profite le crime???hi hi hi!


bisous


COCOJU


PS : c'est bien ELE d'avoir créé ce post car il est necessaire de débattre et de connaître tous les avis! Ne dit-on pas que de la discussion nait la lumière?(j'avais donné mon avis maintes fois mais au moins ici ça ne sera pas noyé dans le grand forum).



NB: Les enfants au courant de leur secret de fabrication et qui assument, en parlent autour d'eux car ils trouvent ça normal mais les petits copains autour et leurs parents et les éducateurs auront ils l'ouverture d'esprit nécessaire?

Je doute un peu..déjà que les enfants sont parfois méchants entre eux pour ceux qui ont des lunettes, un appareil dentaire, du surpoids , des noms bizarres (on m'a charriée pour mon nom alors je sais.....), des parents aux moyens limités ne pouvant leur acheter les dernières NIKKKKE......etc...


Dernière édition par COCOWIN le Mar 2 Mar 2010 - 13:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
lavieestbelle



Messages : 272
Date d'inscription : 13/07/2009
Age : 49
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 2 Mar 2010 - 11:59

Tous les gens que je connais qui ont un enfant du don et l'ont dit à tout le monde n'ont pas de problème, leurs amis vont même dire "Comme il te ressemble" à la mère de l'enfant alors qu'ils savent parfaitement que c'est un don. Vous pouvez aller à des conférences ou rencontres organisés par Les enfants Kdos ou Maia où l'on fait connaissance avec des gens comme soi, ce qui désamorce toutes les inquiétudes que l'on peut avoir. Il y a des antennes dans toute la France.
Revenir en haut Aller en bas
JOYCE



Messages : 433
Date d'inscription : 03/01/2010
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 2 Mar 2010 - 13:33

Les amis de MAIA m'ont fait la même réflexion et m'ont recommandé des conférences et même des livrets qui s'achétent en ligne sur leur site sur comment en parler à l'enfant.

Cocowin a raison, vous ne pouvez pas vous imaginer les méchancetés que les gens peuvent balancer aux enfants après la mort d'un des parents ou lors des discours héritage, j'en ai déjà vécu l'expérience. C'est pas du terre à terre Cocowin.

Mais pour ce qui me concerne la question ne se pose même pas car mon point de vue est jusque là ferme. A l'hôpital Erasme le psy qui nous avait été recommandé pour la préparation de don, nous a bien précisé que chaque personne a son choix et que si le choix est de garder le secret il faut juste s'assurer que le secret est bien gardé jusqu'au bout.

De notre côté pour ne pas avoir trop de secrets à garder, nous avons décidé de bien réveller à l'enfant qu'il est issu d'une FIV (l'aspect don ne sera jamais dévoilé) et qu'on a été amené à aller à l'étranger car dans notre pays on ne pouvait plus nous prendre en charge à cause de l'âge et de l'expiration des tentatives autorisées et que cela nous coutaient moins cher là-bas. Au moins il sera informé que nous avons bien galéré avant de l'avoir et cela car c'était un enfant désiré de tout coeur. La famille proche aura aussi cette version et cela passera car on a déjà d'autres enfants issus de FIV dans la famille et il n'y a jamais eu aucune question.

Encore ceci est un point de vue de mon couple uniquement.

Biz
Revenir en haut Aller en bas
COCOWIN



Messages : 933
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 2 Mar 2010 - 18:23

JOYCE a écrit:
Les amis de MAIA m'ont fait la même réflexion et m'ont recommandé des conférences et même des livrets qui s'achétent en ligne sur leur site sur comment en parler à l'enfant.

Cocowin a raison, vous ne pouvez pas vous imaginer les méchancetés que les gens peuvent balancer aux enfants après la mort d'un des parents ou lors des discours héritage, j'en ai déjà vécu l'expérience. C'est pas du terre à terre Cocowin.

Mais pour ce qui me concerne la question ne se pose même pas car mon point de vue est jusque là ferme. A l'hôpital Erasme le psy qui nous avait été recommandé pour la préparation de don, nous a bien précisé que chaque personne a son choix et que si le choix est de garder le secret il faut juste s'assurer que le secret est bien gardé jusqu'au bout.

De notre côté pour ne pas avoir trop de secrets à garder, nous avons décidé de bien réveller à l'enfant qu'il est issu d'une FIV (l'aspect don ne sera jamais dévoilé) et qu'on a été amené à aller à l'étranger car dans notre pays on ne pouvait plus nous prendre en charge à cause de l'âge et de l'expiration des tentatives autorisées et que cela nous coutaient moins cher là-bas. Au moins il sera informé que nous avons bien galéré avant de l'avoir et cela car c'était un enfant désiré de tout coeur. La famille proche aura aussi cette version et cela passera car on a déjà d'autres enfants issus de FIV dans la famille et il n'y a jamais eu aucune question.

Encore ceci est un point de vue de mon couple uniquement.

Biz


C'est super ici tout le monde peut expliquer ses convictions sans polémique ! Tout cela sert à celles qui veulent se forger une opinion en réalisant que la pensée et la vie ne sont pas monochromes.

Félicitations les filles ! A cela on voit bien qu'on est des adultes responsables et qu'on mérite bien d'être des mam mam s!!!!!!


Ma chérie JU a eu un piano (trouvé dans la rue par mon ex Andrés...;mais fonctionnant fort bien!!!! ) et là elle joue du piano debout! elle m'eclate trop!!! je n'ai jamais été heureuse aussi longtemps!!!!!!!!!!!!!Heureuse depuis sa venue au monde!!!



bisous!
COCOJU!
Revenir en haut Aller en bas
Corbara2006



Messages : 2
Date d'inscription : 02/03/2010
Age : 43
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 2 Mar 2010 - 22:03

Je vais aller à une réunion de l'association les enfants KDOS !! J'ai vu qu'il y en avait une bientôt -le 13 ars) à Paris !

Merci pour vos conseils, et retour d'expérience. Ca fait du bien et m'aide à avancer. Je voudrais bien clarifier tout ça avant de recevoir un don.
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
lavieestbelle



Messages : 272
Date d'inscription : 13/07/2009
Age : 49
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Jeu 4 Mar 2010 - 12:55

Corbara2006, j'y serai en tant que bénévole de l'association, j'espère qu'on pourra se voir ! Il s'agit d'une permanence, c'est-à-dire que des bénévoles et du personnel des cliniques sont là pour renseigner les gens. C'est du face à face en individuel. Il y aura aussi un colloque le 5 juin à Paris, c'est-à-dire toutes sortes d'interventions avec des invités qui font des conférences sur différents sujets.
Revenir en haut Aller en bas
lavieestbelle



Messages : 272
Date d'inscription : 13/07/2009
Age : 49
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Sam 6 Mar 2010 - 20:48

Je vais aussi aller à un colloque bioéthique le 18 et 19 mars à Paris. Pour vous inscrire : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
esperanza100



Messages : 626
Date d'inscription : 17/02/2010

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Sam 6 Mar 2010 - 23:01

Les avis se partagent, mais après longue réflexion sur le sujet, si nous décidons de donner naissance à des enfants c'est surtout pour ne pas leur faire du mal ni les faire souffrir et pour qu'ils se sentent comme le reste des enfants du monde.
Mais supposons qu'on leur dise la vérité, quand à quel âge et comment? et si ils veulent connaitre leur/père biologique? qui est capable d'aller la chercher à l'étranger avec d'autres lois "Bioéthique" et autres ? Et s'ils arrivent un jour à connaitre leur mère/père bio, comment elle sera, qui elle sera?? Qu’est ce qu'ils vont sentir.
Ceci dit pour nous ça ne sera pas les élever dans le secret ça sera tout simplement élever nos enfants à l'abri des méchancetés de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
nadouchka



Messages : 4172
Date d'inscription : 15/08/2009
Age : 46
Localisation : METZ

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Jeu 1 Avr 2010 - 0:11

Débat trés interessant
on continue , moi j'ai pas encore décidé mais je penche vers non je ne le dis pas
Revenir en haut Aller en bas
COCOWIN



Messages : 933
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 13 Avr 2010 - 17:39

lavieestbelle a écrit:
Je vais aussi aller à un colloque bioéthique le 18 et 19 mars à Paris. Pour vous inscrire : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



LA BIO ETHIQUE..............
j'ai suivi qq debats parlementaires..................et bien généralement il s'agit d'intellos propres à la masturbation intellectuelle et qui n'ont rien à voir avec la réalité. De beaux penseurs et de mauvais PANSEURS.........
je n'ai contre les intellos mais quand ils s'occupent de savoir si oui ou non "nous pouvons avoir des enfants" ça dépasse leur prérogative.
S'ils allaient sur le terrain ou tiens sur les forums ils seraient peut être je dis bien peut être confrontés à la réalité?


Comme tjrs je cause direct mais le jour où on sera gouverné (tout parti confondu) par des gens directement concernés par leurs décisions quelles qu'elles soient la vie sur terre deviendra peut être un PARADIS.


bisous
COCOJU
Revenir en haut Aller en bas
cevero



Messages : 18
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 54
Localisation : locmiquelic (56)

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mer 14 Avr 2010 - 22:25

coucou.
je passe, je lis, et je réfléchis tout haut.
Pour nous, il est clair que nous allons lui raconter son histoire.
C'est notre vie, c'est nos choix, c'est notre amour pour elle qui nous afait suivre le chemin du don.
Sans cette étape, elle ne serait pas là, nous ne serions pas parents.
Je ne me vois pas oublier cette étape si essentielle!
C'est notre histoire à tous les 3. Nous voulons le lui dire, le lui raconter, lui expliquer comment le chemin a été parfois rude, mais comme on a eu de la chance et comme on l'aime!
Si elle demande pourquoi elle n'a pas ma couleur d'yeux, pourquoi elle est grande et moi petite ou j ne sais quoi d'autre?? je vais lui dire quoi??
Le mensonge risque de se tisser, et je ne veux pas pas de ça. Alors nous avons choisi la simplicité et la vérité.

Nous avons 3 bouquins pour enfants qui traitent du sujet, "je suis né dans une épuisette", le mystère des graines à bb" et le 3eme "dans mon histoire, il y a une fée"
le troisième bouquin montre une image de la donneuse, et je n'aime pas trop... je ne veux pas que ma fille pense qu'on peut entrer en contact avec la donneuse, car celà ne se peut pas. (je vais peut etre retirer ce bouquin)
Pour le moment, Louann ne lit pas, mais elle regarde parfois ces bouquins là, comme ses autres bouquins.

Pour moi, la maman biologique de ma fille n'existe pas, c'est moi sa maman. Il y a eu un don de cellules, ça ne fait pas de la donneuse la maman de ma fille! (bien entendu, je remerçie la donneuse du fond de mon coeur pour ce cadeau incroyable) mais ma fille a un papa et une maman. c'est tout, comme tout le monde!!
je ne vois pas pourquoi elle serait perturbée tant que ça!
c'est un don, comme celui du sang, comme le don de plaquette, le don de lait... ces dons là sauvent des vies,
le don de gamettes cré des vies.
est-ce si different??

Elle a 2 ans et demi, et il nous est déjà arrivé plusieurs fois de devoir parler d'antécédents familiaux a des médecins.
Chez le dermato par exemple, elle a des taches étranges sur un bras. que dire dans ce cas quad on nous demande si nous avons des cas de ça ou ça dans la famille?

Voili voilà pour nous.
V et L.
Revenir en haut Aller en bas
COCOWIN



Messages : 933
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Jeu 15 Avr 2010 - 10:02

cevero a écrit:
coucou.
je passe, je lis, et je réfléchis tout haut.
Pour nous, il est clair que nous allons lui raconter son histoire.
C'est notre vie, c'est nos choix, c'est notre amour pour elle qui nous afait suivre le chemin du don.
Sans cette étape, elle ne serait pas là, nous ne serions pas parents.
Je ne me vois pas oublier cette étape si essentielle!
C'est notre histoire à tous les 3. Nous voulons le lui dire, le lui raconter, lui expliquer comment le chemin a été parfois rude, mais comme on a eu de la chance et comme on l'aime!
Si elle demande pourquoi elle n'a pas ma couleur d'yeux, pourquoi elle est grande et moi petite ou j ne sais quoi d'autre?? je vais lui dire quoi??
Le mensonge risque de se tisser, et je ne veux pas pas de ça. Alors nous avons choisi la simplicité et la vérité.

Nous avons 3 bouquins pour enfants qui traitent du sujet, "je suis né dans une épuisette", le mystère des graines à bb" et le 3eme "dans mon histoire, il y a une fée"
le troisième bouquin montre une image de la donneuse, et je n'aime pas trop... je ne veux pas que ma fille pense qu'on peut entrer en contact avec la donneuse, car celà ne se peut pas. (je vais peut etre retirer ce bouquin)
Pour le moment, Louann ne lit pas, mais elle regarde parfois ces bouquins là, comme ses autres bouquins.

Pour moi, la maman biologique de ma fille n'existe pas, c'est moi sa maman. Il y a eu un don de cellules, ça ne fait pas de la donneuse la maman de ma fille! (bien entendu, je remerçie la donneuse du fond de mon coeur pour ce cadeau incroyable) mais ma fille a un papa et une maman. c'est tout, comme tout le monde!!
je ne vois pas pourquoi elle serait perturbée tant que ça!
c'est un don, comme celui du sang, comme le don de plaquette, le don de lait... ces dons là sauvent des vies,
le don de gamettes cré des vies.
est-ce si different??

Elle a 2 ans et demi, et il nous est déjà arrivé plusieurs fois de devoir parler d'antécédents familiaux a des médecins.
Chez le dermato par exemple, elle a des taches étranges sur un bras. que dire dans ce cas quad on nous demande si nous avons des cas de ça ou ça dans la famille?

Voili voilà pour nous.
V et L.




Pour sûr.

Dans ce debat, qui a raison qui a tort?
Personne.
Seul l'avenir nous dira si nous avons pris la bonne décision.
En définitive, seul l'équilibre des enfants est important!

tous les choix sont louables.
Revenir en haut Aller en bas
fanfan



Messages : 5358
Date d'inscription : 28/04/2009
Age : 44
Localisation : RABAT/MAROC

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Ven 21 Mai 2010 - 21:55

je remonte ça peut interresser nos dernières copinautes inscrites [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
criestyn



Messages : 111
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 46
Localisation : région parisienne ; 5ème IAD aout 2010 positive à l'étranger ; bébé est né avril 2011

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Ven 21 Mai 2010 - 22:41

Oui le sujet est intéressant et je comprends les avis et points de vue de celles qui ne veulent rien dire, surtout lorsqu'elles sont en couple..
Ceci étant pour ma part je trouverais cela très lourd de porter ce secret à mon enfant et je préfèrerais lui dire la vérité..A quel age ? Comment ? Là je ne sais pas..!!
Pour tout dire, si j'apprenais maintenant que mes parents m'ont menti toute la vie sur un tel sujet je serai furax je crois..Mais je comprendrais aussi je pense qu'ils aient voulu le cacher...Pourtant à tout craindre, je préferais savoir la vérité. Mes parents m'ont parfois mentie sur certains sujets "pour me protéger"...(manière dont un animal domestique est mort tout simplement, ou mauvaises nouvelles sur quelqu'un, plus grave d'ailleurs)..Au final j'ai toujours su la vérité à un moment ou un autre et je n'ai jamais apprécié qu'ils m'aient mentie comme cela..

Après tout c'est la vérité aussi, alors pourquoi la cacher ? Il n'est pas le fruit de violences entre homme et une femme...Il a été désiré..Ses parent ont eu des soucis pour l'avoir rapidement..Oui c'est la vérité.. : de plus en plus de couples font appel aux dons de gamètes (pollution et autres soucis de santé) et dans quelques années il ne sera pas tout seul à en être issu et se sentitra peut ête pas si isolé que cela sur ce point...
Après tout dans la vie il y a aussi tellement d'autres choses lourdes à porter et qui font souffrir...Beaucoup plus noires que le fait d'être issu d'un don (à mon avis, mais je me trompe peut être).
Pourquoi croire qu'il souffrira énormément de connaitre les origines de sa conception ? (Qui sont malgré tout, tout à fait honorables)..Parfois on croit souffrir à cause d'une seule cause alors que cela est souvent un prétexte à une souffrance générale qui trouve ses origines dans de multitudes autres éléments (pas forcément familiales d'ailleurs)..Moi aussi ado j'ai reproché beaucoup de choses à mes parents et l'idée que mon enfant réagisse comme moi je l'ai fait parfois avec eux, me fait peur aussi...Parce que s'il utilise les arguments parfois durs que j'ai parfois "su" utiliser avec eux....

Mais "la vie n'est pas un long fleuve tranquille.."

Mais qui sait si je ne changerais pas d'avis ? (Bien que cacher cela plusieurs années à l'enfant même adulte, je crois que je ne pourrais pas, sincèrement..)..Même si les psys me disaient qu'il faudrait que je le cache..Ne serait ce qu'une fois devenu adulte : ce serait respecter sa vie d'adulte, selon mes uniques critères ceci étant, je le rappelle..
Revenir en haut Aller en bas
esperance



Messages : 104
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Jeu 3 Juin 2010 - 18:37

Personnellement, je rejoins Elabasi en disant que cette décision n'est jamais fixée.
Avant la naissance de ma fille qui aujourd'hui va sur ses 3ans 1/2, il était évident de lui dire comment elle a été conçue. Avis que ne partageait pas vraiment mon hom.

Aujourd'hui, après avoir lu des avis très divergents de thérapeutes, je suis beaucoup plus nuancée.
tout comme papy je dirai "pourquoi faire un problème là où il n'y en a pas" En même temps, je pense que tôt au tard les secrets de famille ne sont plus vraiment des secrets de famille.....Les enfants ressentent ont des représentations.

Travaillant auprès d'adolescents, j'ai suivi une formation à l'approche systémique et j'ai retenu une chose :la notion de dette.

Je crois que de dire à mon enfant le parcours de galérien que nous avons eu son père et moi, l'espoir, les désillusions, nos souffrances lui ferai porter quelque chose qui ne lui apprtient pas.
Ne rien lui dire, ne pas être au clair avec nos ressentis seraient également lui faire porter une dette

Quand nous avons désiré un enfant et que je savais qu'il me serait difficile d'avoir un enfant, il était hors de question pour moi d'effectuer des FIV.
Quand je repense à tout ça...quel chemin parcourus!!
pour moi c'est ma fille, c'est notre fille et si nous avons désiré que la démarche du don reste intime entre mon hom et moi, elle est intégrée et je crois que lorsqu'elle nous demandera comment on fait des bébés je crois qu'avec des mots simples nous lui expliquerons les différents chemins de faire des bébés.

Depuis qu'elle est née, je lui ai dit une fois que j'avais beaucoup de chance d'être sa maman et que je remerciais la fée qui m'avais permise de l'être. mais je crois que cela en restera là afin de ne pas stigmatiser....

espérance
Revenir en haut Aller en bas
esperance



Messages : 104
Date d'inscription : 25/06/2009

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Ven 4 Juin 2010 - 10:29

beaucoup de "je crois" car comme déjà dit rien n'est fixé et si cela se trouve dans un mois, une année.....j'aurai un avis différent


espérance
Revenir en haut Aller en bas
criestyn



Messages : 111
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 46
Localisation : région parisienne ; 5ème IAD aout 2010 positive à l'étranger ; bébé est né avril 2011

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Dim 13 Juin 2010 - 13:32

Ce n'est peut être pas tout à fait le thème du post, mais voici ce que j'ai trouvé cette semaine sur "Le Monde "électronique..En conclusion je trouve que le ton de l'article fait croire qu'il y a un malaise , mais si on reprend les statistiques pas tant que cela peut être..Je ne sais pas ce que vous en pensez..
Moi j'avoue j'ai une crainte vis à vis de mes enfants éventuels (issus par PMA ou non) c'est qu'ils soient un jour dépendants à la drogue ou aient des comportement auto destructeurs..Mais bon, je n'en suis pas là encore



Les personnes nées d'un don de sperme veulent connaître leur géniteur
pour Le Monde.fr | 08.06.10 | 18h51 Réagissez (12) Classez Imprimez Envoyez Partagez
Partagez :

Que pensent de leur conception les adultes nés d'un don de sperme ? Voudraient-ils voir lever le secret qui pèse sur leur origine ? Comment se distinguent-ils du reste de la population ?

Pour la toute première fois, une étude américaine intitulée My Daddy's Name is Donor ("Le nom de mon père est donneur") permet de confronter l'expérience et l'opinion d'adultes ayant été conçus par don de sperme à celles de personnes adoptées ainsi qu'à celles d'autres ayant grandi avec leurs parents biologiques (1).


Réalisée par le cabinet Abt SRBI de New York, l'étude a été conduite par Elizabeth Marquardt de l'Institute for American Values, un think tank "non partisan", avec le sociologue Norval Glenn de l'université d'Austin (Texas) pour le compte de la Commission sur l'avenir de la condition parentale, un groupe d'universitaires et d'experts qui réfléchit à "la situation juridique, éthique, sociale et scientifique des parents dans la société contemporaine", et qui formule à la fin du rapport des recommandations.

Il naîtrait aux Etats-Unis entre 30 000 et 60 000 enfants chaque année de don de sperme. La fourchette reste peu précise car aucun relevé statistique fiable n'est réalisé, une absence de transparence prévalant dans ce domaine.

La première naissance par don de sperme répertoriée à Philadelphie en 1884. Au XXe siècle, un "marché de la fertilité" s'est développé. Réputé en croissance, il est actuellement évalué à 3,3 milliards de dollars par an. La plus grande banque de sperme au monde, l'entreprise danoise Cryos, exporte les deux-tiers du sperme qu'elle récolte.

Dans un très grand nombre de pays, les personnes nées d'un don du sperme n'ont pas accès à l'identité de leur "père biologique". Ces dernières années cependant, plusieurs Etats et non des moindres, comme le Royaume-Uni, la Suède, la Norvège, les Pays-Bas, la Suisse, certains Etats en Australie et en Nouvelle-Zélande, ont banni l'anonymat sur le don de sperme. Une loi a été discutée en ce sens récemment en Croatie.

UN FORT SENTIMENT D'INCOMPRÉHENSION

Constat de départ : les enfants nés de dons de sperme ne se distinguent guère des autres enfants. Le fait de choisir son donneur selon des critères physiques et sociaux - comme il est possible de le faire par exemple à Cryos - n'amène pas les parents à sélectionner les hommes à peau blanche et à cheveux blonds...

L'étude montre à quel point ces adultes représentent un échantillon représentatif de la société : 20% des personnes interviewées se revendiquent comme "hispaniques", comparé à 6% parmi les familles adoptantes et 7% de ceux élevés par leurs parents biologiques.

Leur diversité religieuse est tout aussi large, l'échantillon comprenant un éventail de catholiques, protestants et juifs "illustrant la réalité de leur présence dans chaque facette de la société américaine d'aujourd'hui", soulignent les auteurs.

Le portrait-robot qui découle de l'enquête dessine des hommes (52 % de l'échantillon) et des femmes (48 %) plutôt mal dans leur peau, donnant le sentiment d'avoir subi un préjudice et gênés par les "circonstances" qui ont présidé à leur conception. Près de la moitié reconnaît y penser "plusieurs fois par semaine voire plus".

Le fait que l'argent ait interféré dans leur naissance apparaît comme une source de préoccupation importante, 42% d'entre eux jugeant le fait de vendre du sperme ou des ovules à des personnes qui veulent avoir des enfants comme "une mauvaise chose", contre 24% des adultes ayant été adoptés et 21% des personnes issus de parents biologiques.

Un sentiment de malaise semble très fort chez une partie significative d'entre eux : 25 % acquiescent à l'idée, suggérée par les enquêteurs, que "personne ne les comprend vraiment". Un sentiment éprouvé par 13 % des adoptés et 9 % des enfants biologiques.

Les relations, amoureuses en particulier, de ces personnes sont affectées par cet inconnu qui pèse sur leurs origines. Près de la moitié (46 %) sont ainsi d'accord avec l'item suivant : "quand je suis attiré(e) par quelqu'un, je suis inquiet(e) du fait que je pourrais lui être apparenté(e)". De la même manière, 43 % des adultes nés de don de sperme "redoutent d'avoir une relation sexuelle avec quelqu'un avec qui [ils pourraient être] apparentés sans le savoir". Une crainte qui n'est guère partagée par les adultes adoptés (16 %) et encore moins ceux ayant grandi avec leurs parents biologiques.

67% DES SONDÉS SOUHAITENT LA LEVÉE DU SECRET SUR LES ORIGINES

Les adultes conçus par don de sperme font état de "problèmes avec la loi" et de consommation abusive de stupéfiants, deux fois plus souvent que les adultes ayant été élevés par leurs parents biologiques. Sur ce point, ils font cependant jeu égal avec les adultes ayant été adoptés.

Alors que le secret pèse sur leur origine, 38,5 % disent ne pas être d'accord avec l'idée qu'on puisse "délibérément concevoir un enfant sans père". Certains de ces adultes (36 %) vont jusqu'à émettre une objection de fond sur le principe même du don de sperme, même si une très large majorité y sont plutôt favorables, approuvant même la technique du clonage "pour tous ceux qui ne peuvent pas avoir d'enfants autrement".

Ils sont 67 % à demander la levée du secret sur les origines, actuellement en cours aux Etats-Unis. Parmi les dix-neuf recommandations formulées, à l'issue du rapport, par la Commission sur l'avenir de la condition parentale, figure justement, en tête, celle de mettre fin à l'anonymat du don, ainsi que la fixation d'une limite du nombre d'enfants nés d'un donneur.


--------------------------------------------------------------------------------

(1) Le panel des 1687 personnes interviewées se répartit ainsi en 485 adultes pensant "avoir été conçus" par don de sperme dont 485 avec certitude, 563 adultes ayant grandi avec leurs parents biologiques et 562 adultes issus d'une adoption. L'étude a été réalisée par Internet entre les 10 et 28 juillet 2008.

Brigitte Perucca
Revenir en haut Aller en bas
lavieestbelle



Messages : 272
Date d'inscription : 13/07/2009
Age : 49
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Dim 13 Juin 2010 - 21:15

Dis donc, pas très positive cette étude, mais on sait que la façon dont sont menées les études et dont sont posées les questions comptent beaucoup dans les réponses. Rien que le titre de l'étude : "My Daddy's Name is Donor" me choque car il évident que pour un enfant, son père est celui qui l'a élevé, même si on peut comprendre qu'un enfant a envie de savoir à quoi ressemble celui qui a donné une gamète qui a précédé à sa conception. D'ailleurs, il y a des dons ouverts qui permettent de connaître son donneur aux USA. Il est également possible d'aller en Angleterre où le don ouvert est autorisé avec possibilité pour l'enfant de rencontrer le donneur/donneuse à sa majorité.


Dernière édition par lavieestbelle le Sam 3 Juil 2010 - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
caro1369



Messages : 3818
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 47
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mer 30 Juin 2010 - 23:06

fanfan a écrit:
je remonte ça peut interresser nos dernières copinautes inscrites [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bien vu fanfan je viens d'y faire un petit tour et c'est effectivement très intéressant de lire tous ces différents avis.
Perso je pense que j'en parlerais déjà pour une bonne et simple raison c'est que j'en ais parlé aux gens de mon entourage, ensuite je pense que de toute façon si on en fait un secret les enfants le sentent en plus moi je ne suis pas douée pour les mensonges, il y aura déjà l'histoire du père noël alors vais pas en rajouter
pour finir je crois que l'essentiel comme l'a très bien dit Elpida (je crois), l'essentiel est d'être soit même à l'aise avec le don.
Bisous
Revenir en haut Aller en bas
Louloutte



Messages : 992
Date d'inscription : 26/06/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Jeu 1 Juil 2010 - 19:38

je trouve ce topic tres interessant et je suis bien contente de lire tout ces avis, sentiments, ces idées

moi perso je suis pour le dire a l'enfant pour plusieurs raison :
- je ne pourrai pas lui mentir toute ma vie, je ne sais pas faire.
je serai plus a l'aise en lui disant cette verité, j'aurai tellement peur qu'il l'apprenne "par hasard" que je prefere le gerer moi et qu'il l'apprenne par son pere et par moi
- s'il y a pb medical, on peu retrouver la donneuse si necessaire (l'anonymat sera gardé car cela se fera de medecin a medecin), et je serai mal, tres mal que mon enfant l'apprenne de cette facon... alors bien sur il peu ne rien lui arriver mais bon... deformation professionnelle on pense au pire lol
- lors d'une visite medicale de routine avec l'enfant, le doc vous demande vos antecedent... bah mes antecedant on s'en fou un peu en fait... comment lui mentir a lui aussi??


qd il demandera comment on fait un enfant je lui expliquerai le plus simplement possible : en gros la petite graine de papa mélangé à la petite graine d'une fée qu'on a mis ds le ventre de maman.

sur le fait que l'enfant voudra ou non rechercher ses origines genetique ca on ne peu pas le savoir auj, seul l'avenir nous le dira...


l'essentiel comme ca a deja été dit, que ce soit pr le dire ou non est d'etre au clair avec soi meme
Revenir en haut Aller en bas
http://leblogdelouloutte.over-blog.com/#
nadouchka



Messages : 4172
Date d'inscription : 15/08/2009
Age : 46
Localisation : METZ

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Ven 23 Juil 2010 - 12:03

un petit up
Revenir en haut Aller en bas
nadouchka



Messages : 4172
Date d'inscription : 15/08/2009
Age : 46
Localisation : METZ

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Sam 7 Aoû 2010 - 13:17

up up
Revenir en haut Aller en bas
criestyn



Messages : 111
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 46
Localisation : région parisienne ; 5ème IAD aout 2010 positive à l'étranger ; bébé est né avril 2011

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 10 Aoû 2010 - 22:27

En entretien, une psy de centre PMA belge conseille sur la manière de le dire à l'enfant quand le donneur est anonyme ; mais c'était dans le cas de célibataire, car là , petit il demandera où est son papa par rapport aux autres enfants à l'école maternelle ..
Globalement cela dépend des ages : 0-3 ans expliquer le processus simplement : petite graine qui rencontre l'oeuf (l'ovule) par des médecins (si possible avec livre d'images). 3-6 ans dédramatiser raconter une histoire simple avec livres d'images et que l'entourage proche donne le même discours.
Puis à l'école primaire : expliquer un peu plus l'aspect biologique réel avec le vocabulaire réel : cellules, ovule, spermatozoide etc.. ; la banque de donneurs, répondre à toutes les questions ; faire un album photo : à 10-11 ans toute l'information doit être connue.
Age de la pré-puberté : 10-12 ans : donner infos si on en a sur donneurs, sur le pays etc..Faire très attention si apparaissent des soucis psys chez l'enfant par rapport à cela notamment, et lui faire consulter psy enfant si nécessaire car ce serait selon eux à l'age de la puberté que beaucoup de choses ultérieures se batiraient pour l'age adulte..
Plus tard il peut être utile de mieux préciser les conditions de la PMA..Lui montrer des documents liés à cela : documents sur la loi bioéthique, vidéos, livres..Et eventuellement lui donner plus de documents sur notre propre démarche perso..
Après, tout dépend et dépendra de chaque enfant, comme tout individu qui est unique.
Voila grosso modo les grands traits de ce que j'ai retenu et je pense qu'ils essaient de nous donner des pistes..
Revenir en haut Aller en bas
criestyn



Messages : 111
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 46
Localisation : région parisienne ; 5ème IAD aout 2010 positive à l'étranger ; bébé est né avril 2011

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Sam 14 Aoû 2010 - 8:32

La psy disait aussi de tenir une forme de journal pour le montrer plus tard à l'enfant..Moi je ne suis pas trop partante..Ou alors j'écris des minis mémoires "PMA" après sa naissance...
Là je dois aller cette semaine en Belgique pour une formalité dans un centre (alors que j'ai l'accord ailleurs et que je dois faire une IAD ce mois ci dans un autre centre, mais ces temps ci on n'est jamis assez prudent en Belgique à ce niveau, car eux même avaient dees inspections et attendaient leur avis) : j'avais prévu de prendre pour la première fois un bus eurolines pour économiser un peu : et là j'entends à la radio un bus eurolines sens Bruxelles-Paris de surcroit : accident : 1 mort 8 blessés graves..
C'est un signe vous croyez ? Il y a quelques mois accident train à Bruxelles (Car je prends généralement le train pour aller en Belgique)..
Des choses que l'on n'a pas trop envie de relater dans un journal "intime"..Mais il y a en tant d'autres des choses que l'on aimerait ne pas relater...
Revenir en haut Aller en bas
djami



Messages : 23397
Date d'inscription : 18/05/2009
Age : 53
Localisation : 24 dordogne

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Sam 14 Aoû 2010 - 8:43

criestyn
oui j'ai entendu aux infos pour le bus eurolines
je ne sais pas si c'est un signe , mais ce qui est sur c'est que si nous devions tout analyser, on ne ferait pas grand chose helas
et toi ta prochaine IAD est prevue quand et ou? si tu veux le dire bien sur
la reine de la blagounette

_________________
IAC le 17 mars , le 11 avril et le 31 juillet et le 29 aout 2009 toutes negatives
 
fivdo le 16/09/2010 en RT 3 brybrys mais FC
fivdo2 le 18/10/2011 en RT 2 blasto et 1 morula , pds 192 le 29/10, echo le 15/11 1 petit coeur mais FC le 16/11
fivdo 3 unica le 18/04/2013 :7 ovocytes de depart   1 blasto et un morula transférés mais pds negative, reste 2 findus
TEV unica des 2 findus restant le 12/02 avec IMSET le  10/02 : HCG 15 et chute de progesterone c'est fini ...
a 51 ans je recherche des pistes mais avant on retrouve du boulot pour septembre et cro une santé en octobre  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Revenir en haut Aller en bas
criestyn



Messages : 111
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 46
Localisation : région parisienne ; 5ème IAD aout 2010 positive à l'étranger ; bébé est né avril 2011

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Sam 14 Aoû 2010 - 8:54

Merci Djami.
L'IAD c'est normalement pour bientôt en Belgique..C'est vrai que je préfère ne pas trop en parler pour l'instant mais je pense que vous comprendrez. .(Mais par MP pas de souci). Puis la "gomme" n'est pas mise au niveau stimulation..Comme le dit le médecin belge, c'est surtout pour ne pas perdre de cycle en attendant éventuelle FIV qui sera peut être avant la fin de l'année, j'espère...
Revenir en haut Aller en bas
djami



Messages : 23397
Date d'inscription : 18/05/2009
Age : 53
Localisation : 24 dordogne

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Sam 14 Aoû 2010 - 9:05

cryestyn
pas de soucis , comme nous sommes deja quasi le 15 aout , et ben ce sera dans les 15 prochains jours non, ?
tu as vu je sais encore bien calculer
pour mon age mdr!!!
allez je te souhaite pleins de bonnes nouvelles bientôt
bon week end

_________________
IAC le 17 mars , le 11 avril et le 31 juillet et le 29 aout 2009 toutes negatives
 
fivdo le 16/09/2010 en RT 3 brybrys mais FC
fivdo2 le 18/10/2011 en RT 2 blasto et 1 morula , pds 192 le 29/10, echo le 15/11 1 petit coeur mais FC le 16/11
fivdo 3 unica le 18/04/2013 :7 ovocytes de depart   1 blasto et un morula transférés mais pds negative, reste 2 findus
TEV unica des 2 findus restant le 12/02 avec IMSET le  10/02 : HCG 15 et chute de progesterone c'est fini ...
a 51 ans je recherche des pistes mais avant on retrouve du boulot pour septembre et cro une santé en octobre  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
Revenir en haut Aller en bas
errika25000



Messages : 316
Date d'inscription : 29/04/2009
Age : 50
Localisation : Besançon

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Lun 16 Aoû 2010 - 0:37

Très intéressant ce débat. En ce qui nous concerne avec mon mari nous serons obligés d'expliquer à ce petit enfant d'ou il vient et le parcours pour qu'il soit là !! Enfin je dis ça mais nous n'avons pas encore réussi avec le don donc tout ceci reste encore une hypothèse. Tout cela pour dire tout de meme que moi par exemple j'ai déjà des enfants biologiques et donc ils savent le parcours que nous vivons et ils le vivent en meme temps que nous en espérant que ce petit etre viendra se blottir dans mon ventre !! Pour eux pas de doute je serai la vraie maman !! C'est vrai aussi que du point de vue médical c'est tout de meme important !! Et le dire au médecin ne me genera pas !! Ce que j'appréhende par contre c'est de le dire à l'entourage qui pour l'instant ne sait rien du tout à l'exception donc de mes propres enfants et de ma maman !! Les gens sont tellement méchants parfois.... mais bon je me dis que cette histoire nous avons voulu la vivre et en fait je rejoins un peu ce qu'à dit une maman de ce post, je trouve que c'est une merveilleuse preuve d'amour pour cet enfant !! Avec ce chemin difficile au moins il pourra se dire qu'il était vraiment désiré !!

Voilà je vous redonnerai mon avis lorsque je serai future maman grace à une petite fée !!!!!

Par contre pas de doute la maman pour moi c'est celle qui porte l'enfant et qui le met au monde !!!!!

Et aussi pour rejoindre l'idée d'elpida, je pense aussi que c'est important d'etre soi meme à l'aise avec le don !!!!!!

Bisous à vous toutes les amies !!

Errika.
Revenir en haut Aller en bas
clianek



Messages : 219
Date d'inscription : 27/04/2009

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Lun 16 Aoû 2010 - 7:28

Moi, pour ma part, je ne suis pas pour le dire, car je ne voudrait pas qu'un enfant sorti de moi, tombe sur des malintensionnés (qd je ne serait plus de se monde) - Qu'on lui (la) face comprendre que ce n'est pas de notre sang (certaines familles sont bizzare et je sais de quoi je parle!), qd il s'agit d'heuritage etc.
Donc, ça sera mon BB, point, c'est tou!

Même si je comprends tb, ceux qui le pense différemment.
Revenir en haut Aller en bas
fanfan



Messages : 5358
Date d'inscription : 28/04/2009
Age : 44
Localisation : RABAT/MAROC

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Lun 30 Aoû 2010 - 12:53

p'tit up pour que les nouvelles participent si elles le désirent à cette conversation
Revenir en haut Aller en bas
criestyn



Messages : 111
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 46
Localisation : région parisienne ; 5ème IAD aout 2010 positive à l'étranger ; bébé est né avril 2011

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mer 1 Sep 2010 - 18:44


Info sur Le journal "la croix" version électronique de hier....

31/08/2010 18:18
Les enfants nés d’un don de gamètes pourront connaître leurs origines

Rendu public mardi 31 août, le projet de loi de bioéthique prévoit une mini-révolution : la possible levée de l’anonymat en cas de don de sperme ou d’ovule. Une mesure loin de faire l’unanimité, même chez les enfants concernés

«Un vrai pas en avant » : c’est ainsi que Pauline Tiberghien, présidente de l’association Procréation médicalement anonyme (PMA), a salué la nouvelle. Rendu public mardi 31 août, après un long travail parlementaire, des états généraux et d’ultimes arbitrages, le projet de loi de bioéthique bouleverse l’un des points clés du système français en prévoyant une possible levée de l’anonymat en cas de don de gamètes.

Autrement dit, tout enfant né à la suite d’un don de sperme ou d’ovocyte (un peu plus de 1 000 chaque année) pourra désormais, à sa majorité, demander à connaître l’identité du donneur ou de la donneuse ; elle lui sera communiquée si les intéressés sont d’accord.
La quête des origines génétiques

Il s’agit d’une véritable rupture, puisque les premières lois de bioéthique, en 1994, avaient fait de l’anonymat et de la gratuité des piliers. « Les pouvoirs publics ont pris conscience de la souffrance de nombreux enfants nés d’un don, qui, jusqu’ici, avaient l’impression de vivre sur des sables mouvants, souligne la présidente de l’association PMA, une structure militante qui se bat pour l’accès aux origines. Pour certains, il est difficile de devenir parents eux-mêmes, parce qu’ils ont l’impression de transmettre du vide, en dépit de tout l’amour de leurs parents. »

Donneuse d’ovocytes il y a peu, Karine comprend cette quête des origines génétiques. « Les enfants nés d’un don doivent sûrement se demander à qui ils ressemblent, pourquoi ils ont tel caractère… » Pour son « bien-être psychologique », cette trentenaire assure qu’elle accepterait de rencontrer l’enfant, si celui-ci le demandait. « À condition, bien sûr, que ce soit encadré : je ne voudrais pas qu’il frappe un jour à ma porte sans prévenir ! », précise cette directrice de centre de loisirs. Elle imagine une rencontre dans un lieu neutre, « en milieu hospitalier, par exemple ».

À en croire les professionnels des Cecos, les centres qui reçoivent les donneurs et recueillent les gamètes, le point de vue de Karine n’est pas représentatif. « La grande majorité ne veut pas d’une levée de l’anonymat », assure Jean-Loup Clément, psychologue au Cecos de Lyon pendant trente ans.
« Le risque d’une confusion des genres entre père et géniteur »

À l’instar de Pierre, 57 ans, qui, dans sa jeunesse, a donné son sperme pour venir en aide à un couple d’amis, dans le cadre d’un « don croisé (1) ». « Lever l’anonymat, c’est prendre le risque d’une confusion des genres entre père et géniteur ; or, donner ses gamètes, cela n’a rien à voir avec le choix d’être père ! », explique ce Parisien, par ailleurs père de cinq enfants.

Pour répondre aux interrogations de l’enfant, il imagine plutôt laisser « une lettre pour qu’il sache d’où il vient, dans quelle lignée il s’inscrit, s’il est charentais ou normand, si ses grands-parents étaient paysans ou mineurs… mais c’est tout. Car le don, cela ne va pas au-delà d’une affaire génétique », insiste-t-il.

Le psychologue Jean-Loup Clément fait la même analyse. « C’est grave de lever l’anonymat, estime-t-il, surtout au bout de dix-huit ans ! Cela signifie que vous laissez l’enfant vivre des années avec l’idée qu’il va trouver un tiers, c’est laisser planer un fantôme… » Loin de l’aider à se construire, le psychologue redoute plutôt que « cela lui complique la vie et le fasse souffrir », d’autant que le donneur peut refuser de se faire connaître.

Il évoque aussi la situation des parents : « Comment voulez-vous élever sereinement un enfant quand un tiers peut faire irruption à sa majorité ? » Dans ces conditions, il s’étonne du choix du gouvernement qui, sur ce point précis, n’a pas suivi les recommandations de la mission d’information parlementaire.

« Ce n’est même pas une demande des premiers intéressés ! », assure Jean-Loup Clément, auteur d’une enquête approfondie auprès d’enfants nés par IAD (insémination artificielle avec donneur), publiée dans un livre (2). À l’entendre, au-delà d’une poignée de militants désireux de rencontrer leur « géniteur », ces enfants ne le souhaitent pas.
50 000 enfants du don en France

C’est en tout cas la position de Christophe Masle, né il y a vingt-trois ans grâce à un don de sperme, qui a fondé une association pour informer et soutenir les familles concernées (3). « L’association ne prend pas partie, mais, à titre personnel, je suis pour l’anonymat, précise cet étudiant en droit. Je suis convaincu qu’il est plus facile de se construire avec les personnes qui sont là, un père, une mère, un modèle, sans un tiers auquel on donnerait une place ambiguë. »

Autour de lui, parmi les enfants nés d’un don devenus adultes, il ne sent d’ailleurs pas cette revendication. « On se pose beaucoup de questions, c’est sûr, mais rarement celle de l’identité du donneur », poursuit Christophe Masle. À ses yeux, le véritable enjeu n’est pas là.

« Ce qui compte, pour le bien-être des enfants, c’est la manière dont il va apprendre son mode de conception. » Rien de pire, selon l’étudiant, que d’apprendre la nouvelle à l’occasion d’un divorce, d’un décès, ou encore de manière très tardive, avec le sentiment d’avoir été trompé. « C’est souvent là, d’ailleurs, qu’émerge le désir de connaître le donneur, un “parent” qu’on idéalise ou de substitution », note Christophe Masle.

Lui milite pour un accompagnement des couples qui s’engagent dans l’assistance médicale à la procréation pour éviter, notamment, le secret autour de la conception. « Mes parents ont été bien conseillés, ils ne m’ont jamais caché la vérité et j’ai pu discuter du don quand j’ai eu l’âge de comprendre. Aujourd’hui, je vis bien avec une part de fantasme et surtout l’idée qu’une personne, un jour, a fait un geste généreux et désintéressé qui m’a permis de naître. » À l’image, assure-t-il, de la majorité des quelque 50 000 enfants du don en France.

Marine LAMOUREUX

(1) Le don croisé préserve l’anonymat : un couple inscrit dans un programme d’assistance à la procréation vient avec un donneur dont les gamètes serviront à d’autres.
(2) Mon père, c’est mon père, L’Harmattan, 2006, 263 p., 22,50 €.

Revenir en haut Aller en bas
nadouchka



Messages : 4172
Date d'inscription : 15/08/2009
Age : 46
Localisation : METZ

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 12 Oct 2010 - 3:58

petit up
Revenir en haut Aller en bas
elpida92



Messages : 2284
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 48

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Mar 12 Oct 2010 - 12:47

vous pouvez agir et donner votre opinion pour ou contre sur la nouvelle lois qui se projette pour le lever d'anonymat de donneurs dans le site de l'association pauline & Adrien ; voici le lien :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

cette question est en partie liée à la qst de dire ou ne pas dire à son enfant issu d'un don de gamètes car a moins pour ceux qui comptent de le dire la qst d'anonymat c'est important.
Revenir en haut Aller en bas
fanfan



Messages : 5358
Date d'inscription : 28/04/2009
Age : 44
Localisation : RABAT/MAROC

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Ven 12 Nov 2010 - 13:16

fanfan a écrit:
p'tit up pour que les nouvelles participent si elles le désirent à cette conversation
Revenir en haut Aller en bas
nine58



Messages : 537
Date d'inscription : 18/09/2010

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Ven 12 Nov 2010 - 22:16

Moi qui n'ai pas encore d'enfant mais qui projette d'en avoir grâce à une fiv-do, je pense le dire, pour les mêmes raisons que louloutte:
( "je ne pourrai pas lui mentir toute ma vie, je ne sais pas faire.
je serai plus à l'aise en lui disant cette verité, j'aurai tellement peur qu'il l'apprenne "par hasard" que je prefere le gerer moi et qu'il l'apprenne par son pere et par moi")
Et je pense que même un secret qui semble bien gardé peut ressortir par des lapsus ou comportements; Et puis je l'ai déjà dit à des amis et à la famille alors maintenant c'est trop tard pour changer d'avis.
Je pense l'expliquer à l'enfant en racontant que pour faire un bébé, il existe plusieurs façons:
" la plus simple ( deux petites graines , l'une de papa qui s'apelle " spermatozoide" , l'autre de maman "ovocyte"..., ensuite il arrive que la petite graine de maman n'arrive pas à fusionner avec celle de papa naturellement, et donc on fait appel à un médecin qui extrait la petite graine à l'extérieur du ventre de maman et la met en contact avec celle de papa, ce qui redonne le petit oeuf que l'on remet dans le ventre de maman, cela s'appelle une FIV, puis il arrive aussi que la petite graine de papa soit un peu trop lente et n'arrive pas à percer la petite graine de maman déjà extraite, dans ce cas là, on la pousse jusque dans la graine de maman pour former le petit oeuf ,voilà pour l'ICSI.... Ensuite il arrive aussi, qu'après des examens souvent longs et compliqués , la fiv ou l'icsi ne marche pas, la petite graine de maman ou celle de papa est cassé , alors on fait appel à ce que l'on appelle un don : vous savez , dès fois, des personnes trés gentilles donnent pour les autres quelque chose qui leur manque ou qui ne fonctionne plus, et que l'on doit remplacer; le don de sang par ex pour un blessé, et bien tout comme le don de sang , des hommes et des femmes peuvent donner leur graine pour remplacer celles de maman ou de papa qui sont cassées; quelque fois il donne les deux, et on remet ensuite le petit oeuf formé avec les nouvelles graines dans le ventre de maman; plus tard si vous le voulez, quand vous serez grands , vous pourrez donner vos graines pour les papas dont la graine est cassé les garcons , c'est pas compliqué et ça rendra un papa heureux; pour les petites filles, c'est plus compliqué , mais c'est possible aussi ..." (j'ai repris les propos d'une maia girl qui a assisté à une conférence, je trouve ça pas mal)

je pense qu'il faut qu'on arrive à "dépersonnaliser" le don; Quand on reçoit le sang de quelqu'un pendant une opération par exemple, y voit t-on une personne? Ce geste est pourtant un don aussi. Je suis d'accord avec le fait que le donneur de gamète n'est pas un parent car il ne fait pas partie du projet parental de l'enfant qui va naître. je crois qu'on peut dire effectivement aux enfants que le médecin est allé prendre une autre "graine" (ou 2) et qui les a mis ensemble pour que le bébé se forme. Leur expliquer qu'il y a des gens qui donnent leur sang, leur moelle, leurs plaquettes, leurs gamètes et que les médecins les transfert dans le corps d'autres personnes; Je n'emploierai jamais le mot "mère biologique", non. La seule maman c'est bien celle qui porte, éduque et aime son enfant et les parents ceux qui ont eu ce projet parental. Même si le don de gamète est un geste très généreux, je déteste aussi le mot "fée" que l'on attribue aux donneuses; je trouve ça complètement inapproprié et niais, cela donne l'idée d'un enfant tombé du ciel sans aucune origine alors qu'il a l'origine familiale dans laquelle il est né.
voilà ce que je me dit en ce moment même si c'est parfois encore difficile cette question du don. On n'a pas fini d'en causer...
Revenir en haut Aller en bas
nine58



Messages : 537
Date d'inscription : 18/09/2010

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Ven 12 Nov 2010 - 22:45

Un article un peu complexe mais très intéressant: j'en copie quelques extraits:

"l'idéologie dominante ramène l'individu à ses origines biologiques et le pousse à vouloir tout connaître de ses parents ou de ses origines. Une telle obsession biologique et même généalogique, une telle réduction de l'individu à son passé et au passé de ses parents n'invite pas du tout un être à la liberté, à la créativité, au bonheur qui suppose qu'on s'autorise une marge de manoeuvre et qu'on pense l'homme comme capable de sortir des déterminismes... Tout est fait pour qu'on pense que pour être soi, il faudrait absolument tout connaître de son passé, ce qui retarde le fait d'oser "être"...
Ce ne sont pas les biotechnologies qui sont responsables du malaise des individus... Ce sont des représentations étroites et fausses de la vie humaine et les pressions liées à une vision normalisatrice de la vie..."

En gros, pourquoi accordons-nous tant d'importance au biologique??

Je dis cela alors que j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps pendant des semaines quand j'ai appris que je ne pourrai pas avoir d'enfant de moi
bises et bonne reflexion...
Revenir en haut Aller en bas
zezelle



Messages : 43
Date d'inscription : 24/05/2009
Age : 48
Localisation : 78

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Sam 13 Nov 2010 - 18:58

C’est un débat très intéressant, presque éthique et philosophique. C’est la question qui s’est posé pour le maintien de l’anonymat dans le cadre de réforme de la loi de bioéthique. Levée d’anonymat ou pas pour les dons de gamète.

Je vous avoue que moi personnelle je n’arrive pas à me décider. Ce débat montre qu’il est difficile d’avoir un avis tranché. Je pencherai plus pour garder le secret dans le but de protéger les relations parents - enfant et l’équilibre de l’enfant.

J’ai pourtant vu une émission où les enfants issus du don prétendent avoir toujours eu le sentiment qu’il y avait un secret qui entourait leur naissance, si c’est vrai alors il vaut mieux révéler le secret pour éviter que l’enfant soit informé par un tiers. Cette situation pourrait tout compliquer.


Revenir en haut Aller en bas
COCOWIN



Messages : 933
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Dim 14 Nov 2010 - 22:03

nine58 a écrit:
Un article un peu complexe mais très intéressant: j'en copie quelques extraits:

"l'idéologie dominante ramène l'individu à ses origines biologiques et le pousse à vouloir tout connaître de ses parents ou de ses origines. Une telle obsession biologique et même généalogique, une telle réduction de l'individu à son passé et au passé de ses parents n'invite pas du tout un être à la liberté, à la créativité, au bonheur qui suppose qu'on s'autorise une marge de manoeuvre et qu'on pense l'homme comme capable de sortir des déterminismes... Tout est fait pour qu'on pense que pour être soi, il faudrait absolument tout connaître de son passé, ce qui retarde le fait d'oser "être"...
Ce ne sont pas les biotechnologies qui sont responsables du malaise des individus... Ce sont des représentations étroites et fausses de la vie humaine et les pressions liées à une vision normalisatrice de la vie..."

En gros, pourquoi accordons-nous tant d'importance au biologique??

Je dis cela alors que j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps pendant des semaines quand j'ai appris que je ne pourrai pas avoir d'enfant de moi
bises et bonne reflexion...


Coucou !
maman grace avec une fivdo je vous dis : ne vous embetez pas avec ces questions
quand votre bb vous regarde je vous jure que c'est pas une receveuse qu'il regarde mais SA MAMAN.
l'entourage voit en general une ressemblance (le super boulot de choix des cliniques!) et tout va bien!

quant à savoir si l'enfant sent qu'il y a anguille sous roche oui bien sur si vous n'assumez pas votre choix et/ou si vous en avez parlé à tout le monde...

Plus haut dans le forum j'ai bien expliqué que je suis pour le secret car c'est à moi de souffrir eventuellement de ça et pas mon bb(vu l'anonymat)


SOYEZ HEUREUSES DE CETTE FORMIDABLE POSSIBILITE QUE NOUS AVONS D.ETRE MAMANS GRACE A LA FIVDO CHOSE IMPOSSIBLE IL Y A QUELQUES ANNEES! moi je suis tous les jours emerveillée d'être la maman d'une fille si extraordinaire et MAGIQUE!


bisous les filles!

une maman, une vraie comblée!

COCOJU!!






Revenir en haut Aller en bas
nadouchka



Messages : 4172
Date d'inscription : 15/08/2009
Age : 46
Localisation : METZ

MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Lun 29 Nov 2010 - 10:04

up [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....   Aujourd'hui à 20:06

Revenir en haut Aller en bas
 
"The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "The" débat; le dire ou pas, toutes vos pensées....
» "Problematique" s je puis dire
» Pourquoi dire "non" aux OGM?
» Collection "lulu et poupadi apprennent à dire..."
» Doit-on dire aller "chez" ou aller "à" lorsqu'il s'agit d'un nom de magasin?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FIVSOLIDARITE :: PRESENTATIONS ET PAPOTAGES :: Et si nous causions-
Sauter vers: